S

Salofalk ​(mesalamine)
Sandostatin (octreotide)
Sennosides (Senokot)
Septra ​(Trimethoprine sulfamethoxazole)
Sodium/phosphate (Fleet Enema)
Solumedrol ​(methylprednisolone)
Spironolactone (Aldactone)
​Sucralfate (Sulcrate)
Sulfasalazine (Salazopyrin)
Nom du médicament 
​Présentations​Doses​Effets secondaires​Interactions​Commentaires
Senna/
Sennosides
(Senokot)
​8.6mg/co
12mg/co
1.7mg/ml
(sol. orale)
​Enfants :
Constipation :
2 à 5 ans :
4.25 à 8.6 mg ( 2.5-5 ml ) PO DIE au coucher
6 à 12 ans :
8.6 à 17.2 mg (5-10ml ou 1 à 2 co) PO DIE au coucher
(max : 17.2 mg BID)
Adultes :
Constipation :
8.6 à 17.2 mg PO DIE au coucher
(max : 34.4 mg BID)
 
​NVD
Douleur abdominale
Déséquilibre électrolytique
 
​Utilisation prolongée peut causer de la dépendance
Peut causer décoloration de l’urine et des fèces
 
La solution orale SENOKOT contient 7% d’alcool
 
​Septra
(Voir Triméthoprim/
sulfaméthoxa
zole )
​Sodium/
phosphate
(Fleet Enema)
​Pédiatrique:
65 ml
Adulte:
130 ml
​Enfants :
2 à 11 ans :
65 ml ( le contenu d’un lavement ) IR
x 1 dose répétable 1 fois
≥ 12 ans et Adultes :
130ml ( le contenu d’un lavement ) IR
x 1 dose répétable 1 fois
​Irritation anale
Hypocalcémie (tétanie)
Désordre électrolytes
​Éviter chez les enfants de moins de 2 ans
 
Spironolactone
(Aldactone)
​25 mg/co
100 mg/co
5mg /ml
(sol. orale magistrale)
​Enfants :
Œdème/ Diurétique
/Hypertension :
1 à 3.3 mg/kg/jour PO q 6 à 12 h
(max : 200mg/24h)
Adultes :
Œdème/
Hypokaliémie :
25 à 100 mg/ jour PO en 1 à 2 doses
(max : 200mg/jour)
 
​NVD
Hyperkaliémie
Hyponatrémie
Gynécomastie (homme)
Aménorrhée
Acidose métabolique
Rash
 
 
 
​Augmente les concentrations de :
Digoxine
Tacrolimus
Lithium
 
Hyperkaliémie additive avec autres médicaments qui augmentent les niveaux de potassium
Peut diminuer l’effet anticoagulant de la Warfarine
​Ajustement en IR
Contre-indiqué en insuffisance rénale aiguë
Éviter les diètes avec un niveau élevé de potassium
 
Sucralfate
(Sulcrate)
​1g/co
200 mg/ml (suspension)
​Enfants :
40 à 80 mg/kg/jour  PO QID
(max : 1g/dose)
Adultes :
Ulcère gastrique :
1g PO QID
Ulcère duodénal :
2g PO BID
​Nausées
Vomissements
Constipation
Bouche sèche
Malaise gastrique
Indigestion
Prurit
​Diminution de l’absorption de certains médicaments :
Digoxine, Lévothyroxine
Quinolones
 
Les médicaments qui diminuent l’acidité gastrique (ex. ranitidine, antiacides, IPP) diminuent l’effet du sucralfate
​Séparer l’administration des autres médicaments et nourriture de 1 à 2hrs
Nécessite un environnement acide pour être efficace
Sulfasalazine
(Salazopyrin)
​500 mg/co
500 mg/co libération prolongée
50mg/ml
(sol. orale magistrale)
​Enfants :
Colite ulcéreuse :
Phase aiguë :
50 à 60 mg/kg/jour  PO QID
(max :4-6g/jour)
Entretien :
30 à 50 mg/kg/jour PO TID à QID
(max : 2g/jour)
Adultes :
Colite Ulcéreuse :
Phase aiguë:
3 à 4g/jour TID
Entretien :
2g/jour TID
 
​Toxicité hématologique et hépatique
Plus grande incidence avec haute dose (plus de 4g/jour) :
NVD
Douleur abdominale
Céphalées
Fièvre
Rash/prurit
Alopécie
Pancréatite
Maladie sérique
Augmentation enzymes hépatiques
Leucopénie
Neutropénie
Thrombocytopénie
​Peut potentialiser l’effet du méthotrexate et des sulfonylurés
Diminue l’effet :
Fer
Acide folique
Digoxine
 
 
​Ajustement en IR
Photosensibilité possible
Contre-indiqué si allergie aux sulfamidés
Les patients devraient recevoir un supplément d’acide folique (1mg/jour)
Peut causer une coloration orange/jaune de l’urine et de la peau et une coloration jaune des lentilles de contact souples
Monitoring des enzymes hépatiques recommandé